Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2007

Soulagement après la libération des infirmières bulgares mais la Libye doit encore prouver qu'elle est un partenaire digne de confiance

989359a5c1fcb303d70311eef4402924.jpgSaluant la libération aujourd'hui des 5 infirmières bulgares et du docteur d'origine palestinienne d'une prison libyenne, après 8 ans de détention et sous la menace d'une possible peine de mort, Graham WATSON, président de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, a déclaré :

"Nous sommes vraiment tous soulagés que cette affaire tragique et cette détention si longue et injuste s'achève enfin par la libération des infirmières et leur retour dans leur pays d'origine, la Bulgarie."

"Je suis convaincu que l'attention croissante des médias, les efforts diplomatiques et la pression politique de ces derniers mois depuis que la Bulgarie est devenue un membre à part entière de l'Union européenne ont joué un rôle déterminant dans cette affaire."

"Bien que ces huit longues années passées en prison libyenne aient été une expérience horrible, la décision de la Libye de commuer les peines de mort et de libérer les infirmières devrait lui éviter un retour à l'isolement international. "

"La Libye ne devrait pas être récompensée pour sa décision tardive mais celle-ci contribuera néanmoins à la régularisation des relations et ouvrira la possibilité d'une collaboration plus étroite dans le cadre du partenariat Euromed. La Libye doit toutefois encore prouver qu'elle peut être un partenaire digne de confiance à long terme".

17:20 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, libye | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.