Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2007

Le Parlement européen invite la Commission à revoir les règles de sécurité à bord des avions

Ces derniers mois le Parlement européen a reçu de nombreuses plaintes de citoyens, de compagnies aériennes et d'aéroports européens concernant  la restriction de la quantité de liquides, de produits de beauté et de produits pharmaceutiques à bord des avions, suite à l'entrée en vigueur des modifications du règlement 1546 en novembre dernier. L'Alliance des démocrates et les libéraux pour l'Europe a aussitôt contesté l'efficacité de ces mesures. Aujourd'hui cela a eu donné lieu à l'adoption d'une résolution du Parlement européen invitant la Commission à revoir au plus vite ce règlement.

135c3f780c05f1ca1c93843b6c9f23e0.jpgJeanine HENNIS-PLASSCHAERT (VVD, Pays-Bas), laquelle, avec d'autres collègues ADLE, a déposé une question écrite à la Commission sur ce dossier, a déclaré : "Nous avions invité la Commission européenne à s'assurer que les mesures sécuritaires décidées soient efficaces, adéquates et appliquées de manière raisonnable pour les passagers, les compagnies aériennes et les aéroports. Or les mesures limitant les liquides à bord des avions ne semblent correspondre à aucun de ces critères. La Commission doit proposer un meilleur règlement. La vie quotidienne des citoyens européens ne doit pas être inutilement perturbée !"

4bbea9570106269dd7961eb230d74937.jpgLe président de la commission des transports du Parlement européen, Paolo COSTA (Margherita, Italie) était l'un des auteurs de la résolution. Il est convaincu que la Commission européenne a agi de bonne foi, mais ces mesures doivent être révisées et intégrées dans une stratégie globale de lutte contre le terrorisme : "L'Union européenne a besoin d'une stratégie plus cohérente, plus harmonieuse et intégrée pour lutter contre le terrorisme. Les mesures sur les liquides pris à bord en tant que bagages de cabine doivent faire partie de cette stratégie, mais nous devons nous assurer que ces mesures n'imposent pas trop d'inconvénients aux passagers. Une des principales préoccupations concernant cette législation est son application contradictoire  dans les aéroports en Europe."

36ab4ef07818a811a70ec9ad5149df79.jpg"Les mesures sont inadéquates et manquent de transparence. Cela montre encore la faiblesse des procédures parlementaire actuelles concernant certaines législations anti-terroristes. Si même moi, parlementaire européen, je n'ai pas eu le droit de voir le texte du règlement, ne parlons pas des citoyens ! S'il y a une sérieuse menace terroriste, alors clairement l'Europe doit répondre. Sur un marché intérieur du transport aérien cela n'a aucun sens d'avoir 27 lois nationales différentes. Mais nous devons nous assurer que les mesures sont transparentes, réalisables, adéquates et efficaces", a conclu Ignasi GUARDANS (CiU, Catalogne, Espagne) membre de la commission des Libertés civiles.

18:20 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, libertés civiles | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.