Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2007

Les infirmières bulgares rendent visite aujourd'hui au groupe libéral au Parlement européen

Les 6 infirmières bulgares et le médecin palestinien libérés d'une prison libyenne fin juillet sont venus au Parlement européen aujourd'hui pour une série de rencontres avec des députés de divers groupes politiques.

3bd57ba337b0cae23d67148410bd708c.jpgGraham WATSON, président de l'Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe, leur a réservé un accueil chaleureux au nom de son groupe.

"La communauté internationale a trop longtemps ignoré leur situation difficile et n'a rien entrepris pour obtenir leur libération. Il a fallu attendre l'adhésion bulgare à l'UE pour alerter le monde de leur situation difficile et de leur malheur", a déclaré Graham Watson.

 "Depuis le 1er janvier vous étiez non seulement des citoyens bulgares mais des citoyens européens et l'Europe avait le devoir de prouver qu'elle était non seulement concernée mais était préparée à faire quelque chose à ce sujet."

"Je ne veux pas savoir qui a réclamé les lauriers pour leur libération, ni quel prix a été payé pour l'obtenir. L'important, c'est que votre détention injuste soit terminée et que vos vies aient été épargnées."

"Je ne crois pas que votre libération soit une raison suffisante pour réhabiliter la Libye en tant que partenaire honorable de l'union européenne. Ce qu'elle a fait était injuste et pitoyable. Nous ne devrions pas récompenser l'injustice. La Libye doit nous prouver qu'elle a changé et renoncer à de telles stratégies d'enlèvements internationaux et de demande de rançon si elle veut vraiment rejoindre la communauté internationale."
a conclu M. Watson.

19:30 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.