Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2007

CIG: Un Traité complexe mais qui redonne espoir dans la poursuite de l'intégration européenne

a6b219b3d3741b0e878e166743cd0e3b.jpgIntervenant aujourd'hui en session plénière du Parlement européen réuni à Strasbourg, à l'occasion d'un débat public consacré aux résultats du Sommet de Lisbonne et à la conclusion des négociations sur le Traité modificatif, Graham WATSON, président de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, a félicité la présidence portugaise d'être parvenu à doter l'UE d'un texte "qui donne à l'Europe les ressources institutionnelles requises pour faire face aux défis du futur".

 Il a toutefois déploré les ultimes arbitrages qui ont conduit à ce que le compromis final soit si complexe à comprendre. "Mais pouvait-il en être autrement après le caviardage effectué par les stylos croisés des hauts fonctionnaires des Vingt Sept ?", a-t-il souligné. "Pas un seul chef d'Etat et de gouvernement n'est retourné chez lui en brandissant le drapeau européen et tous sont restés drapés dans leur drapeau national, se vantant bruyamment des clauses dérogatoires et autres exemptions qui défigurent aujourd'hui ce texte", a regretté M. Watson.

3f5ab73cbae5dd018261b2f9f1fb208c.jpgAndrew DUFF (LibDem, Royaume-Uni), qui était observateur au sein de la Conférence intergouvernementale et présent à ce titre au Sommet de Lisbonne, a estimé que pour "26 pays ce Traité est une belle étape pour progresser de concert vers l'unité européenne, une étape d'une importance historique équivalente à celle de Maastricht".

"Dans un pays, ce n'est toutefois pas le cas"
, a-t-il déploré. "Les Anglais semblent toujours contrariés par le succès de l'Union européenne, et ont cherché lors de la CIG à réduire la portée et la force des politiques communes dans les domaines des droits fondamentaux, de la liberté, de la sécurité et de la justice et de la politique étrangère, de sécurité et de défense. Que cette stratégie de non-coopération soit dans l'intérêt des Britanniques n'est pas évident. Que ce soit le moins longtemps possible", a conclu M. Duff.

20:35 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, lisbonne, traité, CIG | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.