Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2007

Adoption des accords de réadmission et des accords relatifs à l'assouplissement des modalités d'obtention des visas avec les Balkans occidentaux

Le Parlement européen, réuni aujourd'hui en session plénière à Strasbourg, a donné un signal positif aux pays des Balkans occidentaux en adoptant un paquet d'accords de facilitation et de réadmission des visas.

58776efef1e9cb066906f9a4dd5b412d.jpgLe rapporteur sur ces accords avec l'Albanie, le Monténegro et l'ancienne République yougoslave de Macédoine, Adina VALEAN (PNL, Roumanie) a salué le vote.

"Les pays des Balkans occidentaux ont toujours été des associés stratégiques de l'Union européenne. Les récents développements démontrent que la région est à un tournant. Nous devons continuer de les encourager sur la voie démocratique et leur donner des encouragement pour se stabiliser et se tourner vers un avenir stable en Europe", a-t-elle déclaré.

Selon l'auteur du rapport, la signature de ces accords profitera aux deux partenaires, octroyant aux véritables voyageurs des Balkans le droit de se déplacer plus facilement en Europe tout en assurant la réadmission, dans leur pays d'origine, des ressortissants tiers illégaux résidant dans l'UE.

Mme Valean a insisté sur le fait que toute politique de facilitation des visas doit être accompagnée d'accords de réadmission qui démontreront la bonne volonté de ces pays de combattre la migration illégale et d'assumer leurs responsabilités.

L'UE a récemment donné une nouvelle impulsion à sa politique envers ses voisins, un thème qui est cher à Mme Valean. Elle continuera à souligner la nécessité de renforcer la prospérité, la stabilité et la sécurité de nos voisins pour éviter de nouvelles divisions entre eux et l'UE des 27.

"Nous, dans les nouveaux Etats membres, nous avons soufferts du rideau de fer, nous devons donc nous assurer que nous ne créons pas une "Europe fermée" et devons développer la confiance, le partenariat et partager les responsabilités avec nos voisins," a-t-elle ajouté.

20:05 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.