Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2007

L'article 301 du code pénal turc demeure la pierre d'achoppement dans les pourparlers d'adhésion à l'UE

A l'occasion de la publication aujourd'hui de son rapport sur les progrès accomplis par la Turquie sur la voie de son adhésion à l'Union européenne, la Commission européenne a invité Ankara à améliorer les droits de l'homme afin de remplir les critères requis.

Le commissaire Oli Rehn a déclaré en particulier que l'UE et la Turquie ne devraient entamer à ce stade aucun pourparler sur la justice et les droits de l'homme tant que la Turquie ne modifie pas l'article 301 de son Code pénal, une disposition visant à sanctionner ceux qui porteraient atteinte à "l'identité turque".

618d0c0bb473659ef26744ebdb4df094.jpgPrésentant ses observations sur le rapport, Alexander LAMBSDORFF (FDP, Allemagne), rapporteur fictif de l'ADLE pour la Turquie, a déclaré :

"Les progrès de la Turquie pour se réformer ont été décevant ces derniers temps, comme le souligne à juste titre la Commission. Désormais toutefois, le gouvernement est doté d'un mandat solide pour mener son programme de réforme, en particulier dans les secteurs des droits civils, des droits des minorités et des droits de la femme, de l'Etat de droit et de la liberté d'expression, autant de dossiers qui demeureront une épine dans le pied de la société turque aussi longtemps qu'ils demeurent non résolus."

a1466c8bf147943d004e6e5baf13f184.jpgAndrew Duff MEP (Lib.Dem, le Royaume-Uni), vice-président de la délégation turque au Parlement européen, a ajouté :

"La première et la plus utile des réformes consisterait à garantir la liberté intellectuelle. Le nouveau parlement turc doit unir ses efforts à ceux du gouvernement pour impulser un nouvel élan à la révision de la constitution de la Turquie. Le Parlement européen devrait être prêt à intensifier son dialogue avec tous les partis politiques représentés au sein de la grande Assemblée nationale turque."

19:20 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, turquie | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.