Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2008

Le Parlement refuse les objectifs de la Commission sur Cars21

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui en séance plénière le rapport relatif à CARS21, lequel prépare le terrain à une modernisation de la législation européenne sur les automobiles. Le Parlement refuse clairement les objectifs de la Commission européenne en matière de réduction des émissions de CO2 formulés dans sa proposition du 19 décembre.

729c4a430f45325eaf1cde093a79ca8d.jpgJorgo CHATZIMARKAKIS (FDP, Allemagne) et rapporteur sur CARS21 est très satisfait du vote : "Tous les aspects importants du rapport sont adoptés. Le Parlement a également précisé qu'il n'est pas disposé à partager les objectifs peu réalistes de la Commission - 120 g/km d'ici 2012 - en ce qui concerne les limites de CO2. Le rapport propose que les limites de CO2 soient fixées à 125g/km d'ici 2015. L'industrie automobile a besoin de plusieurs années pour développer une voiture; une législation contraignante doit prendre en compte cette donnée. Nos objectifs de réduction de CO2 doivent être naturellement ambitieux mais également réalistes."

Jorgo Chatzimarkakis souligne également deux autres propositions importantes du rapport : "Certains Etats membres de l'UE ont compliqué les choses et ajouté un tas de bureaucratie qui entrave le commerce et l'acquisition privée de voitures d'occasion. Nous exigeons des règles plus simples pour l'enregistrement des voitures d'occasion, achetées dans un autre pays de l'UE."

"Les nouvelles adaptations fréquentes de la législation (comme sur le CO2) exigent des mesures d'adaptation de la part de l'industrie. Afin de renforcer et maintenir l'industrie automobile en Europe, les Etats membres doivent considérablement augmenter leurs investissements dans la recherche sur la technologie automobile, par exemple pour les modes de propulsion alternatifs."


Jorgo Chatzimarkakis a critiqué la proposition de la Commission concernant des amendes contre des fabricants de voitures qui dépassent les objectifs de CO2 : "Les émissions de CO2 des voitures seraient alors 15 fois plus chères que celles des émissions du système d'échange de droits d'émission de gaz à effet de serre. C'est clairement disproportionné."

CARS21 constitue un cadre réglementaire concurrentiel pour le secteur automobile au 21ème siècle. Pour cette initiative de la Commission européenne, un groupe de haut-niveau a, depuis 2005, développer des propositions.
Le rapport et des informations pertinentes sur ce sujet se trouvent à l'adresse ICI

02:55 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.