Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2008

La présidence slovène ne devrait pas être considérée comme un marchepied pour la présidence française

Lors d'un débat public aujourd'hui, en session plénière du Parlement européen réuni à Strasbourg, les démocrates et libéraux européens ont salué l'ambition et les aspirations de la présidence slovène qui augurent d'une année de progrès et d'unité pour l'Europe.

2446528f86adc9e3f9c7a703fdb60ab3.jpg"Les efforts envisagés par la Slovénie pour parvenir à un consensus sur l'achèvement du marché intérieur en matière d'énergie, de télécommunications et de services de soins de santé constituent un geste apprécié, qui tranche avec la politique du fait accompli. Cependant la recherche du consensus à tout prix n'est pas forcément une solution pour les Balkans occidentaux. La signature d'un accord de stabilisation et d'association avec la Serbie sans sa pleine coopération avec le TPIY ne serait pas un compromis diplomatique mais une compromission absolue" a déclaré Graham Watson, président de l'ADLE.

6f3e49c2f13db69aa26e989db24d6da5.jpgS'adressant au premier ministre de la Slovénie, Jelko Kacin (LDS, Slovénie) a commenté :

"Je salue votre présence au Parlement européen comme symbole de l'étape finale de l'intégration de la Slovénie dans l'Union européenne."

"La présidence sera une tâche difficile et devra aborder un certain nombre d'injustices qui persistent dans l'Union aujourd'hui - comme le cas de Chypre du nord, dont la situation d'isolement  n'a pas été mentionné dans le discours du Président en exercice. En cette année du dialogue interculturel et interreligieux, Chypre pourrait particulièrement tirer avantage de cette situation en faisant participer les 200 000 habitants du nord dont le souhait est d'intégrer l'Europe."

03:00 Publié dans A la Une, Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.