Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2011

Gouverner, ça n'est pas "prévoir" : c'est "permettre"...

bayrou, modem, etat, liberalisme, bastiat, 2012, urgenceL'Etat tout-puissant en France est ainsi un obstacle perpétuel à l'énergie de tout un pays. C'est lui qui épuise ceux qui le font vivre. C'est lui qui décourage la volonté et la créativité par son inconstance, son incapacité à fixer un cadre auquel on se tienne. Une entreprise, comme une famille, a besoin de visibilité. Pas de lubies. Pas d'un paysage juridique en perpétuel mouvement. Pas de décisions politiques constamment destinées à plastronner, manière de suggérer que celui qui l'annonce est réellement un novateur, et ses prédécesseurs des négligents et des incapables.

En matières de contraintes nouvelles, sauf dans le cas de la sécurité publique, bien sûr, il faudrait plus souvent ralentir politiques et administrations qu'accélérer leurs interventions.

François Bayrou, 2012 Etat d'urgence, p.97

22/08/2011

Dirigisme or not ?

bayrou, modem, 2012, etat, liberalisme, dirigisme, bastiat"Une des grandes lignes de clivage de la vie politique, c'est la frontière qui sépare ceux qui croient que l'Etat peut faire à la place des gens, à la place de la société, et ceux qui n'en croient rien. J'appartiens sans hésitation à la deuxième catégorie. Une des erreurs qui s'est trouvée le plus durement sanctionnée dans l'histoire du XXe siècle, c'est l'erreur dirigiste. Il faut ne rien comprendre à l'écologie des sociétés, au biotope des sociétés, pour imaginer qu'il puisse exister un pouvoir central assez intelligent, imaginatif, pour répondre tout seul aux milliers d'attentes, de besoins, de hasard qui font la vie. La vie est diverse, plus encore que nous ne l'imaginons. Elle est multiple, nous ne pouvons même pas nous figurer à quel point. La seule réponse à cette multiplication de diversité, de hasards, d'occurences, inattendues, impensées, ce sont des millions et des millions de regards affûtés, d'intelligences aux aguets, de micro ou de mégacréations qui fleurissent là où on ne les attendait pas."

François Bayrou 2012. Etat d'urgence p.72-73