Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2007

L'article 301 du code pénal turc demeure la pierre d'achoppement dans les pourparlers d'adhésion à l'UE

A l'occasion de la publication aujourd'hui de son rapport sur les progrès accomplis par la Turquie sur la voie de son adhésion à l'Union européenne, la Commission européenne a invité Ankara à améliorer les droits de l'homme afin de remplir les critères requis.

Le commissaire Oli Rehn a déclaré en particulier que l'UE et la Turquie ne devraient entamer à ce stade aucun pourparler sur la justice et les droits de l'homme tant que la Turquie ne modifie pas l'article 301 de son Code pénal, une disposition visant à sanctionner ceux qui porteraient atteinte à "l'identité turque".

618d0c0bb473659ef26744ebdb4df094.jpgPrésentant ses observations sur le rapport, Alexander LAMBSDORFF (FDP, Allemagne), rapporteur fictif de l'ADLE pour la Turquie, a déclaré :

"Les progrès de la Turquie pour se réformer ont été décevant ces derniers temps, comme le souligne à juste titre la Commission. Désormais toutefois, le gouvernement est doté d'un mandat solide pour mener son programme de réforme, en particulier dans les secteurs des droits civils, des droits des minorités et des droits de la femme, de l'Etat de droit et de la liberté d'expression, autant de dossiers qui demeureront une épine dans le pied de la société turque aussi longtemps qu'ils demeurent non résolus."

a1466c8bf147943d004e6e5baf13f184.jpgAndrew Duff MEP (Lib.Dem, le Royaume-Uni), vice-président de la délégation turque au Parlement européen, a ajouté :

"La première et la plus utile des réformes consisterait à garantir la liberté intellectuelle. Le nouveau parlement turc doit unir ses efforts à ceux du gouvernement pour impulser un nouvel élan à la révision de la constitution de la Turquie. Le Parlement européen devrait être prêt à intensifier son dialogue avec tous les partis politiques représentés au sein de la grande Assemblée nationale turque."

19:20 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, turquie | | |  Facebook |

03/10/2007

UE - TURQUIE : Les réformes vont dans le bon sens mais le code pénal doit être amendé

93d59b6a7ec2a6cbb615b22f1cc4f566.jpgAlors que la commission des Affaires étrangères du Parlement européen s'apprête à voter une importante résolution concernant les relations UE-Turquie, les démocrates et les libéraux saluent le compromis obtenu par les principaux groupes politiques. La résolution se félicite des résultats de la récente élection présidentielle, invite la Turquie à continuer ses réformes constitutionnelles et indépendamment de ces réformes, demande à ce que le code pénal turc, en particulier l'article 301, soit abrogé.

Commentant la résolution, Alexandre LAMBSDORFF (FDP, Allemagne) rapporteur fictif pour l'ADLE, a déclaré :

"C'est d'une importance cruciale pour la Turquie de continuer le processus de réforme, notamment au profit des citoyens turcs. "

"Les réformes constitutionnelles doivent se poursuivre, mais le problème posé par l'article 301, relatif au dénigrement de " l'identité turque", doit être résolu rapidement et indépendamment de la question constitutionnelle."

04:35 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : turquie | | |  Facebook |

29/08/2007

Addullah Gül est l'homme qu'il faut à la tête de la Turquie

03f15d421a1a9956e17c715c0faa850c.jpgSaluant les résultats largement prévisibles de l'élection présidentielle turque, Graham WATSON, président de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, a déclaré :

"Ne considérons pas la foi musulmane personnelle d'Abdullah Gül comme une intention de convertir la Turquie en Etat islamique."

"M. Gül est un homme politique et un homme d'État accompli qui a toutes les qualifications pour devenir un excellent président de la République turque. Je suis certain qu'il ne représente aucune menace pour le caractère laïque de l'Etat. Son succès à promouvoir une intégration plus étroite de la Turquie avec l'Union européenne renforce plutôt qu'il n'affaiblit le sécularisme démocratique de la Turquie."

Andrew DUFF (LibDem, Royaume-Uni), vice-président de la délégation du Parlement pour les relations avec la Turquie, a commenté :

"L'accession d'Abdullah Gül à la présidence de la République turque est pleinement méritée et profondément démocratique. Son mandat comme ministre des Affaires étrangères a démontré sa totale implication en faveur de l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, fondée sur le respect des droits de l'homme et de l'Etat de droit".

"Fort du soutien massif de la Grande Assemblée nationale, le Président Gül doit maintenant recevoir l'appui total des forces armées. Les archéos-kémalistes doivent adapter leur idéologie matérialiste à la réalité démocratique de la Turquie moderne."


Alexander LAMBSDORFF (FDP, Allemagne), rapporteur fictif de l'ADLE pour les relations UE-Turquie a ajouté :

"L'AKP a désormais le contrôle de toutes les Institutions démocratiques turques. Cette position de force lui confère une grande responsabilité. Il appartient maintenant au Président et au Premier ministre de s'assurer que la démocratie turque ne respecte pas seulement la majorité mais aussi le pluralisme. M. Gül doit être le président de tous les Turcs et le gardien d'une République turque laïque dans laquelle les minorités se voient reconnues le plein respect par les Institutions d'Etat, quelque soit leur appartenance ethnique et leurs convictions religieuses ou politiques. La Turquie reste un voisin important de l'UE avec qui nous devons maintenir un rapport étroit de confiance tandis que les négociations d'adhésion doivent se poursuivre dans un esprit de franchise et de compromis."

17:55 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, turquie | | |  Facebook |

25/07/2007

La victoire de l'AKP aux élections législatives doit consolider l'avenir démocratique et laïc de la Turquie

Les démocrates et les libéraux au Parlement européen félicitent le premier ministre Recep Tayyip Erdogan pour la victoire écrasante de son parti aux élections législatives qui se sont déroulées hier et  au cours desquelles 80 % de la population a voté.  Ils invitent M. Erdogan à profiter de l'occasion pour consolider l'avenir démocratique et laïc de la Turquie.

a07bb7699939d0d8ee4b7604d2aaf2cb.jpgGraham WATSON (président de l'ADLE) a déclaré : "C'est un bon résultat pour la Turquie et un bon résultat pour l'Europe. Cela confirme que la Turquie est sur la voie des  réformes démocratiques qui la rapprocheront de l'Europe."

Andrew DUFF (LibDem., Royaume-Uni) et vice-président de la délégation parlementaire pour les relations avec la Turquie a déclaré : "La démocratie était le grand vainqueur des élections hier en Turquie. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et son parti de la justice et du développement a fait confiance au peuple et a été récompensé." "Les généraux turcs devraient interpréter cette victoire  comme une invitation à se mettre à l'écart de la vie politique afin de permettre à la Turquie de se développer comme un Etat prospère, dont la laïcité serait protégée par les élections  plutôt que par les militaires. Les jusqu'au-boutistes kémalistes devraient se convertir à ma modernité turque."

0d02b21bb9976ea3b513a6a85bad59ec.jpgAlexander LAMBSDORFF (FDP, Allemagne), rapporteur fictif de l'ADLE sur la Turquie au sein de la commission  des Affaires étrangères, a ajouté : "Cette élection n'est qu'une première étape - bien qu'importante - dans une refonte de l'Etat turc. La prochaine étape sera le processus  des élections présidentielles qui sera plus déterminant quant à l'avenir démocratique et laïc de la Turquie. Les relations Turquie-UE dépendront beaucoup des résultats de ces développements et les démocrates et les libéraux continuent à les suivre avec grand intérêt, la Turquie restant un voisin et un allié important."

17:10 Publié dans Stratégie économique et européenne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, turquie, erdogan | | |  Facebook |